C.M,70ans, femme.


Quand elle eu 18 ans, elle commença à faire l'expérience d'un malaise important quand elle avait le pressentiment qu'une personne était sur le point de mourir. Dans ce cas, la moitié supérieure de son corps lui faisait mal si il s'agissait d'une personne de sexe masculin, et c'est la partie inférieure de son corps qui souffrait si c'était une personne de sexe féminin qui était sur le point de mourir. Elle dit que la douleur est encore plus importante si c'est quelqu'un avec qui elle a des liens particuliers.
Elle se maria avec un pêcheur à l'âge de 22 ans. La  relation n'alla pas très bien, en conséquence elle est retournée vivre dans la maison de ses parents au bout de six mois. L'année suivante, sa mère effectua une retraite (komori) dans un temple bouddhiste Nichiren, dans le but de prier pour se guérir d'une maladie.  Elle accompagna sa mère au temple et commença la pratique de s'arroser de l'eau froide (mizu wo kaburu gyo) dans le but de soulager la difficulté de sa mère qui priait pour se guérir, et aussi pour elle-même, pour se débarrasser de la peine due à son divorce. Six mois après, sa mère était guérie et quitta le temple, mais elle resta dans  la pièce dans l'enceinte  de ce temple, pratiquant l'arrosage d'eau pendant 17 ans. Son régime journalier consistait à s'arroser elle-même le matin pendant qu'elle récitait ses dévotions du matin (daimoku) ensuite elle allait nettoyer le temple et elle servait de guide pour les visiteurs du temple, et dans la soirée elle s'arrosait de nouveau elle-même. Elle pratiquait cela avec une telle dévotion que même les jours où il faisait très froid, elle persévérait, et elle ne manqua pas un jour pour faire ses dévotions.
Un matin quand elle  avait  40 ans, elle était en train de réciter son daimoku et elle se douchait elle-même avec de l'eau, à sa façon habituelle, quand elle sentit une bosse dans son dos .Cette bosse, grandissant petit à petit, graduellement se déplaça autour de son estomac, ou elle se mit a tourner et tourner en cercles, et se mis à l'appeler souvent, " parle, parle " mais elle ne savait, ce qu'elle était sensée dire. La  bosse (ou le grumeau ?) finit par s'en aller, mais elle l'interpréta comme étant  son  guide, le Dieu  Dragon. Après cette expérience, a chaque fois qu'elle  pratiquait les ablutions , elle voyait, par exemple , le visage d'un samouraï, et elle se mit aussi a entendre des voix , juste comme on regarde les images d'un film.
Quand elle fut âgée de 41 ans, elle déménagea ses pratiques dans un temple Nichiren de la préfecture de Miyagi. Cette année là, quand le chef des moines du temple pratiquait une purification sur elle avec une épée de bois, elle commença soudain à pleurer, puis à  marmonner de façon incohérente. Elle n'avait absolument pas conscience de ce qui se passait ; a des amis elle dit que c'était sa  première parole .  Une année après ces évènement, elle reçu l'autorisation du chef des prêtres de pratiquer la prière pour les autres.
Elle commença a dire des prières pour les autres à l'age de 42 ans. Elle pratique toujours actuellement et elle est capable de ressentir les problèmes des gens dans son corps .Quand les personnes qui viennent la consulter  son affectées par (1) une divinité (kami) ; (2) un esprit d'une personne vivante, ou (3) l'esprit d'une personne décédée , elle ressent des douleurs dans son corps , respectivement (1) autour du cou ( tête, oreilles ou yeux) ; (2) dans la poitrine ; (3) au dessous de la taille.  Elle peut savoir le problème du client qui vient la consulter, depuis qu'il est dans la salle d'attente ; parce qu'elle le ressent dans son corps, mais pour ne pas les perturber, elle attend, le temps après que l'on aie réciter un sutra devant l'autel, avant de leur dire ce qui se passe.
Elle a aussi tenu le rôle de yorishiro depuis qu'elle avait 42 jusqu'à l'âge de 50 ans. Le yorishiro, d'après elle, est une personne qui ne peut pas faire un contact volontaire avec les divinités, mais qui est peut entrer directement entrer en contact avec le  monde surnaturel a travers le contrôle effectuer par un genja (gyoja) .Pour cette raison, le yorishiro fait équipe avec un genja pour répondre au demande des gens. Elle a travaillé en faisant équipe avec le chef des moines du temple nichiren. Elle dit que l'on devient beaucoup plus fatigué en tenat le rôle  de yorishiro que quand on pratique la prière seul  pour les autres. Elle a abandonné de tenir le rôle de yorishiro à partir de 50 ans, et a commencé à travailler  complètement seule. Elle dit que lorsque l'on devient vieux, notre force ne marche pas si bien, et on met plus de temps à récupérer.

  daimokushaman  All rights reserved